0

Rencontre avec Carl Norac

Le 29 novembre une vingtaine de lectrices et lecteurs de Lire et Faire Lire ont eu la grande chance de participer à une rencontre avec l’auteur et poète Carl Norac.

« Lundi après midi, nous avons eu le plaisir d’accueillir Carl Norac à la ligue.. un auteur, poète de père en fils qui sait captiver son auditoire. Il nous dit être bavard mais nous l’écoutons avec plaisir.
Pendant près de deux heures, il évoque ses origines, son enfance, sa fille, son grand-père, toujours avec tendresse et humour. Il voyage beaucoup, est passionné par le genre humain, les objets, la nature, les Inuits, entre autres. Toutes ses rencontres et expériences de vie l’inspirent. Et puis, une belle reconnaissance de ses années passées en France dans le Loiret, puisqu’une école de village porte son nom ! » (Nadine)

« J’ai rencontré le fabuleux Carl Norac, un homme grand à la vie remplie d’anecdotes dont il fait des livres quand il ne poétise pas. Quel agréable après-midi passé en sa compagnie !  » (Sylvette)

« Un après-midi plein de rêves de voyage à travers les albums de Carl Norac » (Anne-Marie).

 

Le mardi 30, Carl Norac était attendu à  Dierrey-Saint-Pierre ou a eu lieu une matinée d’échanges avec les quarante enfants des écoles. Un beau moment d’émotion quand un enfant lui a offert de dire un de ses poèmes !

 

« C’était formidable ! Carl Norac nous a montré beaucoup de livres, il nous a raconté plein d’histoires . Il nous a expliqué comment il est devenu écrivain. Il avait beaucoup d’humour, on lui a posé beaucoup de questions et j’ai même eu un autographe !!

J’ai apprécié cette rencontre et j’ai trouvé passionnant qu’un poète vienne à l’école. J’ai été assez surprise quand il nous a parlé de son enfance.

Grâce à cette rencontre, j’ai appris beaucoup de choses sur le métier d’écrivain, j’ai beaucoup aimé ses livres.

Je suis contente d’avoir fait la rencontre de Carl Norac, je trouve que les couvertures de ses livres sont très belles et elles m’ont donné envie de les lire.

Carl Norac a écrit des albums et de la poésie. Ses livres lui rappellent des membres de sa famille ou des événements de sa vie.

J’ai bien apprécié la rencontre avec Carl Norac et la présentation de ses livres. J’ai été choqué d’apprendre combien il fallait de temps pour écrire un livre !

Carl Norac imagine ses livres par rapport à son enfance, il invente des histoires incroyables. Il est allé à la rencontre de beaucoup de personnes et ce qui m’a le plus surpris, c’est qu’il a voyagé partout dans le monde. »

Un beau moment d’émotion quand un élève lui a offert de lire un de ses poèmes : « J’ai été ému de lui réciter le poème qu’il a écrit et que j’ai complété. »

A priori, ils sont vraiment contents de cette matinée.
Merci encore de nous avoir permis de rencontrer un auteur pour « de vrai », comme les élèves le disent si bien !

La bibliothèque de Lire et Faire Lire a en sa possession un certain nombre d’albums de Carl Norac ! N’hésitez pas à les emprunter !

   

et, en poésie,

0

Tout sur la Littérature Jeunesse par Sophie Van der Linden

Nous avons récemment fait l’acquisition de l’ouvrage de Sophie Van der Linden

Tout sur la Littérature de Jeunesse

de la petite enfance aux jeunes adultes

publié chez Gallimard.

Je cite le début de l’article de Télérama consacré à cet ouvrage :

« Éminente spécialiste des livres pour enfants, Sophie Van der Linden vient de publier “Tout sur la littérature jeunesse de la petite enfance aux jeunes adultes”, à la fois un manifeste à la gloire du genre et un guide très complet de conseils de lecture.

« Littérature jeunesse », ne serait-ce pas un bien grand mot ? A fortiori quand on parle d’un album pour les tout-petits ? Ou d’une bande dessinée ? Sophie Van der Linden, éminente spécialiste, est persuadée du contraire et s’emploie, à travers son travail critique, ses formations ou ses conférences, à la faire connaître à ses multiples interlocuteurs, parents, enseignants, libraires ou bibliothécaires.

Le livre qu’elle vient de publier, Tout sur la littérature jeunesse. De la petite enfance aux jeunes adultes, fait ainsi figure de manifeste mais aussi d’introduction et de guide facilement accessible : qu’entend-on par littérature jeunesse, quelle est son histoire, quelles sont ses grandes caractéristiques, les types de livres qu’elle propose et ses principaux genres ? Tout y est effectivement, jusqu’à une série de bibliothèques idéales pour tous les âges, des bébés lecteurs aux adolescents en voie d’émancipation littéraire. »

Si vous voulez en savoir plu, rendez-vous sur le blog de Lire et Faire Lire 44 qui  a fait une présentation extrêmement détaillée de cet ouvrage.

 

 

0

Du nouveau à la bibliothèque de Lire et Faire Lire

En lien avec la venue de Carl Norac  dans les locaux de la Ligue de l’Enseignement, nous avons acheté quelques titres parmi la très longue bibliographie de cet auteur…

En poésie :

Poèmes pour mieux rêver ensemble, chez Actes Sud

« Un livre à la libre cadence, à picorer à sa guise. Il y est question de rêve, d’ « animots d’amour », de poème à vélo, d’un vieil homme ami avec l’océan, de désir de changer le monde ou de pied de nez aux râleurs de tout pays. Un imaginaire joyeux quand le monde est parfois morose. Les images de Géraldine Alibeu – variant les techniques (couture, crayons) et les formats – s’accordent au contenu affectif, à la liberté et à la douceur d’inspiration. » Note de l’éditeur

Petits poèmes pour passer le temps (Didier jeunesse)

« Un recueil de poèmes autour du temps, pétillant d’humour, de fantaisie et de tendresse ! Voici 40 comptines et poèmes à la fois tendres et joyeux, mélancoliques et fantaisistes, fruit d’une nouvelle collaboration entre Carl Norac et Kitty Crowther. Avec une grande délicatesse, Carl Norac, tour à tour horloger, semeur et collectionneur d’instants, nous attire dans son univers loufoque où l’on peut voir la semaine partir en vacances, les cigales bosser l’été et faire des mots croisés, où l’on peut dire une comptine en jonglant avec des oeufs frais ou réciter une fable en dansant maintenant ! Il évoque les jours, les semaines, les saisons, les heures, le temps qui passe, le temps qui prend son temps… » (note de l’éditeur).

Pour les tout-petits

Les mots doux (École des Loisirs)

Lola se réveille avec des mots doux dans la bouche. Il faut qu’elle les dise à quelqu’un, mais Papa s’en va déjà et Maman est trop pressée…(présentation de l’éditeur)

L’île aux câlins (École des Loisirs)

C’est la première fois que Lola reste toute seule à la maison. Très vite, elle s’ennuie. Il n’y a plus personne pour lui faire un câlin. Soudain, Lola a une idée : « Je vais apporter ici tout ce qui est doux et je vais construire mon île aux câlins…» (présentation de l’éditeur)

Pour les 7-8 ans

Lucky Joey

Joey l’écureuil vit avec sa famille dans un grand parc à New York. Rapide et agile, il aime son travail malgré les risques. Joey est laveur de vitres ! Du haut des immeubles, Joey rêve de voyages et de mariage avec Léna, son amoureuse. Tous les deux travaillent dur pour que leur rêve devienne réalité. Se laisseront-ils rattraper par les aléas de la vie ou la chance de Lucky Joey finira-t-elle par tourner ? (présentation de l’éditeur)

 

Petit Yogi

Mais qui est ce grand garçon qui se promène partout les bras en l’air ? Il dit qu’il est fort comme le soleil et l’homme le plus intelligent du Bengale. Au bord de l’étang, il rencontre Asun, celui qu’on surnomme Petit Yogi. Asun croit à la beauté du monde, il est rêveur de jour, il écoute le chant des oiseaux, et il observe tout. (présentation de l’éditeur)

Pour les plus de 8 ans

Akli, prince du désert (École des Loisirs)

Akli veut aller chercher son épée chez son oncle qui habite la ville. Mais, pour cela, il doit traverser le désert et affronter des génies méchants et grands comme des monstres. Akli demande à Azumar le chameau de l’accompagner et, pour le convaincre, il lui promet une selle d’argent… (présentation de l’éditeur)

 

Lancelove, le chevalier aux mille monstres (École des Loisirs)

Oyez, oyez, gentils lecteurs ! Vous vous apprêtez à écouter de vos deux oreilles attentives l’incroyable légende du chevalier Lancelove, qui pour impressionner la belle Laudine partit en quête du Chat-Ours. Mi-chat miours, cette créature est recherchée depuis des siècles. Accompagné de son infidèle destrier, Galopin de Pas-Marrant, Lancelove devra combattre mille monstres du Pays imaginaire et faire face à de terribles dangers… Vraiment ? (présentation de l’éditeur)

Le petit sorcier de la pluie

  Cette année-là, la pluie ne venait pas. Une grande sécheresse sévissait. Les gens du clan passaient des heures à regarder le ciel. Mais pas un nuage ne se montrait. Tout le monde était désespéré. Sauf Petite Pluie. Le jeune garçon monta sur le dos d’un émeu et dit : « Si l’eau ne tombe pas du ciel, nous la trouverons sous terre. Partons, mon ami ! » (présentation de l’éditeur)

Etaient déjà présents à la bibliothèque :

La piscine magique (Didier jeunesse), une valeur sûre de toutes nos lectures extraordinaires (Lectures en forêt, Festicoccinelle…)

Aujourd’hui, Roi Lion a décidé d’offrir à ses sujets un cadeau princier : une divine trempette dans sa piscine. Mais attention, pas n’importe quelle piscine, sa piscine magique ! Ses invités, triés sur le volet, sont éblouis : il suffit de prononcer un voeu en plongeant, et l’eau se transforme immédiatement. Chacun en profite délicieusement, jusqu’à l’arrivée de l’insupportable Reine Lionne… qui glisse sur le plongeoir, à son plus grand désespoir.

Asha (Ecole des Loisirs)

Asha parle hindi avec ses parents. Mais depuis toujours, les animaux parlent à Asha et elle leur répond. Un jour, une étrange maladie envahit la ville de Chandigarh. Elle vient d’une race inconnue de moustiques. Rien ne peut guérir de ce poison. Le maharadjah s’est fait piquer. Et voilà que vient le tour du père d’Asha. « Je le jure : je te guérirai, Papa. Je trouverai ce remède, les animaux m’aideront. » (présentation de l’éditeur)

Le livre des beautés minuscules (Rue du Monde), qui a fait partie de la sélection du Prix Poésie en 2019 et qui est une merveilleuse ressource si l’on veut lire un peu de poésie aux enfants !

 

0

Journée de formation avec Bernard Friot

Le 12 octobre, une quinzaine de lectrices de Lire et Faire lire ont eu le grand plaisir d’accueillir Bernard Friot pour une demi-journée de formation sur le thème « Lire à des grands ».

Ce fut un moment d’échanges et de partage très intéressant et les lectrices ont toutes apprécié cette rencontre chaleureuse.

Voici quelques-unes de leurs réactions.

Vous trouverez en fin de page un compte-rendu plus détaillé de la matinée.

Roselyne : Cet unisson qu’a su entretenir B.FRIOT autour de nos attentes de lectrices était palpable et nous nous sommes retrouvées sur bien des sujets. Notamment quand il  a évoqué, avec cette bienveillance qui le caractérise, l’enfant- écouteur qui attend que le livre lui parle , qui se connecte avec l’histoire, qui est lui-même plein d’histoires à partager, qui peut, si l’on y veille, se projeter dans le lecteur adulte qu’il deviendra… J’émettrais une petite réserve concernant le conseil de B.F à propos de la liberté que le lecteur bénévole doit donner à l’enfant d’apporter son histoire favorite ou un livre, voire une revue, un catalogue ( son exemple sur la pêche ) de son choix : dans quelle mesure nous autorisons-nous à développer ce genre d’approche ?  quelles en sont les limites ?  Où commence et où s’arrête notre rôle dans le cadre scolaire ? Je souhaiterais qu’on puisse échanger un jour sur  cette problématique.

Dans le domaine de la poésie, Bernard F. m’a une nouvelle fois enchantée par sa vision de la lecture des poèmes, en rappelant la nécessité d’une écoute active, grâce à une lecture créative de notre part,  et nous sommes d’ailleurs un petit groupe (qui ne demande qu’à s’agrandir !)  à vouloir développer cette pratique ..A suivre ! 

Nadine : La rencontre avec B.Friot a été riche en échanges –  Chaque participant a pu s’exprimer et des réponses ont été apportées au fur et à mesure des interventions. Formation dynamique, à l’image de B.Friot.
Le fait de partager nos pratiques et de connaître les autres lecteurs est constructif. Je retiens le côté ludique pour aborder la poésie avec les enfants – je n’ai pas de question particulière si ce n’est de proposer cette rencontre aux lecteurs qui n’ont pas pu venir..

Laurence : J’ai beaucoup apprécié le côté informel de cette formation.

Bernard Friot est très agréable à écouter et donne, mine de rien, mille idées qu’il me tarde de mettre en pratique très prochainement maintenant !
L’approche de la lecture de poésie était fort intéressante. 
Bref, une formation passionnante, joyeuse et qui a passé trop vite !! 
Catherine : Un très bon moment d’écoute et de partage entre toutes les lectrices présentes. .un talent de médiateur. La parole a bien circule.!
. J’ai apprécié toutes ces pistes de lecture . Son approche de la lecture de poésie donne envie ».!…

Brigitte : Je suis venue à cette matinée par curiosité et pour rencontrer Bernard Friot que je ne connaissais pas du tout. Toute nouvelle dans l’association (je n’ai pas encore commencé l’activité lecture), mes attentes ont été plus que comblées.

Bernard Friot a mené cette séance de main de maître en laissant beaucoup de place aux questions et ressentis de chacune et en apportant des réponses d’une grande finesse.
Chaque participante a apporté sa touche personnelle. Ça a été un vrai moment  d’échange et vous m’avez toutes données envie de commencer la lecture auprès des enfants, ce qui ne saurait tarder…

 Compte-rendu Bernard Friot

 

0

Dernières nouvelles de Lire et faire Lire National

Quelques propositions très intéressantes…

 

Webconférence autour de la littérature préado avec les Frères Lévêque, le 24 juin à 10h 

Tom et Nathan Lévêque sont des professionnels du livre et des spécialistes de la lecture pré-ado/ado. Ils notamment sont auteurs du livre En quête d’un grand peut-être : guide de littérature ado (http://www.ungrandpeutetre.com/).

Inscriptions : https://forms.gle/LQYPaCicBc6s4QmS9

 

Initiative du département de la Loire-Atlantique : vidéos Booktube

Les bénévoles de Loire-Atlantique ont réalisé des vidéos de présentation de leurs livres jeunesse « coups de coeur » ! Retrouvez ces vidéos sur la chaîne youtube de Lire et faire lire national. : c’est ICI !

 

-> « Je lis… moi non plus », série lancée par le CNL

Le CNL publie le 30 mars 2021 les résultats de son baromètre bisannuel « Les français et la lecture ».
En attendant, savourez chaque semaine quelques pépites puisées dans les archives de l’INA qui illustrent avec humour les liens qu’entretiennent les français avec le livre !

Retrouvez la série sur la chaîne Youtube du CNL ICI >>

0

Printemps des poètes : Visio-rencontre avec le poète Carl Norac

Pour faire écho à nos partenaires du Printemps des poètes et au Prix poésie des lecteurs de Lire et faire lire, Lire et Faire Lire nous propose une visio-rencontre avec le poète Carl Norac, le vendredi 9 avril de 14h30 à 16h30.

Si vous êtes intéressé.e par cette rencontre, qui s’adresse à tous, bénévoles comme coordinateurs.trices, inscrivez-vous ICI : https://forms.gle/mQ8iwne87QTbcL6q7

Pour s’inscrire (voir plus haut) et pour assister à la visio-conférence,
rien de compliqué !!!
Un seul impératif : Il faut que votre ordinateur soit équipé d’une caméra et d’un micro.
Il vous suffira de suivre les instructions qui vous seront envoyées suite à votre inscription.
Un lien vous sera envoyé, avec un identifiant et un mot de passe.
Si vous avez déjà téléchargé Zoom, tout se fera tout seul.
Sinon, vous repérez la phrase « Vous n’avez pas installé le Client Zoom ? Téléchargez maintenant ». Obtempérez, et tout se fera tout seul !
Pour plus de confort, vous pouvez installer Zoom avant le début de la conférence !
0

Conférences de la BNF et du CNLJ

Pour occuper les après-midis pluvieuses d’hiver et les longues soirées   « couvre-feu », quelques conférences du CNLJ (Centre National de Littérature pour la Jeunesse) sur le thème « Culture enfantine et questions de société »

Ne les laissez pas lire !

Rencontre avec Agnès Rosenstiehl, auteure-illustratrice prolifique et créatrice de la série Mimi Cracra, et Katy Couprie, qui a illustré plusieurs dizaines d’ouvrages pour la jeunesse, dont le Dictionnaire fou du corps (2013).

À l’occasion de l’exposition Ne les laissez pas lire ! Polémiques et livres pour enfants, la BnF invite des historiens, des auteurs et des éditeurs à évoquer les conséquences de loi de 1949 sur les publications destinées à la jeunesse.

(Conférence du 15 novembre 2019, animée par Marine Planche, commissaire de l’exposition)

 

Le Livre, le musée et l’enfant

par Ivanne Rialland, Université Paris-Saclay

(conférence du 16 octobre 2020)

Cette conférence se propose d’explorer les liens entre l’objet livre et le musée d’art. Au regard de l’espace muséal, le livre d’art peut se faire « musée imaginaire » et proposer un autre espace d’appréhension de l’art. A l’initiative des musées, notamment, il peut aussi former une antichambre de la visite au musée : guide adapté aux jeunes lecteurs, il s’efforce, contre des a priori réels ou supposés, de rendre le lieu familier et les collections visibles et lisibles, leur ménageant des parcours et des modes d’appréhension d’espaces qui ne sont pas conçus pour eux. Préparation ou prolongation de la rencontre avec l’oeuvre authentique, le livre peut ainsi, à côté des ateliers destinés aux jeunes publics dont sa conception émane parfois, introduire dans l’expérience du musée non seulement une signification, mais aussi une sensorialité paradoxalement plus riche que celle de la visite.

Ivanne Rialland est maîtresse de conférences à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (Université Paris-Saclay). Ses recherches, au sein du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines, portent sur le livre pour enfants sur l’art. Dans ce cadre, elle organise les 9 et 10 décembre 2020 le colloque « Le livre, le musée et l’enfant », en partenariat avec le Musée du Louvre et  l’École du Louvre, avec le soutien de la Fondation des sciences du patrimoine, du CNLJ et de l’université Paris-Saclay.

 

L’enfant et l’expérience de nature. Quel rôle pour la littérature ?

(Conférence du 21 janvier 2020, en partenariat avec la Maison des écrivains et de la littérature, suivie d’une lecture par Marie Desplechin)

Anne-Caroline Prévot est directrice de recherche au CNRS et au Muséum national d’histoire naturelle. Ecologue de formation, elle travaille à l’interface avec la psychologie de la conservation pour comprendre comment de nouvelles expériences de nature pourraient participer aux changements transformatifs majeurs de nos sociétés, vers plus de durabilité. Co-coordinatrice avec Cynthia Fleury du Souci de la nature (2017 editions du CNRS), elle explore depuis 2 ans la place de la création artistique dans la construction collective d’une « culture de nature ».

Au milieu des crises majeures actuelles, sociales et écologiques, la nature continue de se raréfier, tout comme les relations que nous entretenons avec elle ; en particulier, les enfants pratiquent de moins en moins d’activités extérieures. Pourtant, ces expériences de nature sont bénéfiques à tous, au niveau individuel, mais aussi dans la construction de nouvelles relations au monde. La conférence évoquera l’importance pour l’enfant des expériences de nature, réelles ou virtuelles (par le livre ou autres média). Des exemples de recherches menées actuellement donneront des pistes permettant de relier activités artistiques (art vivant et écriture de fiction), expériences de nature et relations aux autres.

Un lien vers la page du CNLJ et de la BNF vous permettra  d’aller écouter d’autres conférences passionnantes telles que

Filles et garçons dans les livres pour la jeunesse : contextes et enjeux

Christiane Connan-Pintado est maître de conférences émérite à l’Université de Bordeaux. Elle a dirigé avec Gilles Béhotéguy les deux ouvrages Etre une fille, un garçon dans la littérature de jeunesse aux Presses Universitaires de Bordeaux.

(conférence du 9 novembre 2018)

La conférence propose de revenir sur l’histoire du livre de jeunesse en tant que littérature adressée, marquée par sa vocation pédagogique, souvent genrée, et portera une attention particulière au tournant des années 1970, marquées par l’émergence des courants féministes. L’édition contemporaine pour la jeunesse se trouve confrontée à des évolutions sociétales qui font débat : l’interrogation portera sur l’influence des études de genre, sur le poids des contextes ainsi que sur les stéréotypes et les disparités qui ont la vie dure.

ou encore

Les parents, acteurs et lecteurs des livres pour la jeunesse

par Francis Marcoin, président de l’Université d’Artois, professeur de langue et littérature françaises, spécialiste de l’histoire du livre pour la jeunesse

(conférence du 7 mars 2014)

« Les parents figurent comme des acteurs essentiels dans les livres adressés à leurs enfants. A ce titre, leur rôle et leur personnalité sont interrogés, voire remis en cause. Ils en sont aussi les lecteurs et les prescripteurs. Mais ils en sont encore et peut-être surtout les destinataires. C’est ce paradoxe, qui rencontre la question aujourd’hui traitée sous le signe du « cross over », que nous nous proposons d’examiner ». 

ainsi que

Jouets, jeux, bonbons dans les livres d’enfants

par Michel Manson, professeur en sciences de l’éducation, Université Paris Nord 13 

Les jeux, les jouets et les bonbons font partie des objets culturels de l’enfance. Ces objets se retrouvent, affleurent la littérature pour la jeunesse. Comment les livres pour enfants rendent-ils compte de la culture d’enfance alors qu’ils sont déjà eux-mêmes objets culturels ? Peut-on parler de transposition culturelle, et si oui, comment l’appréhender ? Quelle est l’image de l’enfant qui se révèle à travers les textes, d’un point de vue littéraire, historique, social et économique ? S’appuyant sur un riche corpus iconographique et littéraire (XVII-XXe siècle), Michel Manson nous invite à explorer et à parcourir de nouvelles pistes de recherche, à l’intercession de deux cultures, celle des adultes et celles des enfants.

Conférence du 21 janvier 2011. Attention, cette rencontre ayant été enregistrée « avec les moyens du bord », les conditions d’écoute ne seront pas forcément optimales. Toutes nos excuses pour ce désagrément. 

La représentation de la différence dans la littérature de jeunesse, entre documentaire et fiction

par Françoise Hache-Bissette, maître de conférence à l’Université Paris-Descartes ; Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC) de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Nous sommes « tous pareils, tous différents », selon le titre d’une exposition de la Cité des sciences et de l’industrie proposée aux 5-12 ans, et pourtant … Les héros « différents », jeunes et vieux, sont nombreux dans la littérature pour la jeunesse. Leur nombre va même croissant; certaines différences physiques, mentales, mais aussi culturelles ou sociales ayant progressivement fait leur apparition dans les livres pour enfants, suivant en cela l’évolution de la société française. Fin des tabous ou surenchère éditoriale dans un univers aujourd’hui fortement concurrentiel ? A côté des ouvrages de fiction, le secteur du documentaire multiplie lui aussi les titres, notamment sur le thème du handicap, physique ou mental. La représentation qui y est donnée de la différence a-t-elle évolué? L’édulcoration est-elle encore de mise, entre pitié et bons sentiments, ou a-t-elle laissé la place à une vision plus réaliste, prélude à une volonté d’intégration et de solidarité active ?

 Conférence du 6 mars 2009 . Attention, cette rencontre ayant été enregistrée « avec les moyens du bord », les conditions d’écoute ne seront pas forcément optimales. Toutes nos excuses pour ce désagrément.

Les représentations du féminin dans l’album contemporain : lieu commun ou espace singulier ?

par Nelly Chabrol-Gagne 

Objet d’apprentissage presque incontournable pour l’enfant-écolier aujourd’hui, l’album participe pleinement à son éducation littéraire, visuelle et… culturelle, voire sociétale. Si nous retenons la question très épineuse des représentations du féminin à l’oeuvre dans l’album contemporain, essayons de voir un peu comment l’album met en scène le féminin et s’il réussit à dépasser les stéréotypes en proposant d’autres discours.

Conférence du 16 mai 2008. Attention, cette rencontre ayant été enregistrée « avec les moyens du bord », les conditions d’écoute ne seront pas forcément optimales. Toutes nos excuses pour ce désagrément.

Et il y en a bien d’autres encore !

0

Garder le lien…

Des suggestions de lire et Faire Lire pour nourrir nos réflexions

Conférence « La littérature jeunesse a-t-elle un genre » ?

L’université Rennes 2 a organisé une table ronde sur le thème « La littérature jeunesse a-t-elle un genre ? », avec Jessie Magana, autrice jeunesse, éditrice indépendante et directrice de collection chez Talents Hauts Éditions, et Ayla Saura de la Librairie La Nuit des temps à Rennes.

Vous pouvez retrouver ici l’intégralité de cette table ronde de cette conférence.

La fabrique du livre jeunesse : Gaëtan Doremus

Comment écrit-on pour les tout-petits ? Comment capter leur attention, s’adresser à eux, leur « parler », alors même qu’ils ne maîtrisent pas encore l’usage du langage ? Gaëtan Dorémus évoque son cheminement d’auteur pour les plus jeunes dans cette interview à Télérama.

A découvrir ici

0

Tutoriels

Pour les nouveaux lecteurs, et aussi pour les anciens qui auraient envie de revoir certaines vidéos, un petit récapitulatif de tous les tutoriels proposés par Lire et Faire Lire national.

D’abord, un nouveau tuto, bien dans l’actualité :

N°18 : Lire à voix haute … avec un masque

Tutos n°1, 2, 3 et 4

N°1 : Préparer sa séance de lecture

N°2 : Comment choisir un livre pour ma séance de lecture

N°3 : La lecture à voix haute

N°4 : Gérer un groupe d’enfants

Tutos n° 5, 6, 7, 8

N°5 : Participer à des lectures événementielles

N°6 : Lire aux tout-petits

N°7 : Lire aux 3-6 ans

N°8 : Intervenir selon les lieux

N°9 : Lire de la poésie

Tutos n° 10, 11, 12, 13, 14

N°10 : Lire l’album

N°11 : Devenir bénévole

N°12 : Lire aux préadolescents

N°13 : Lire sur les temps de loisirs

N°14 : Les bibliothèques, ressources et lieux d’intervention

Tuto n°15: Lutter contre les discriminations

Tuto n°16 : Lire le documentaire

Tuto n°17 : Lire à voix haute des contes