0

Dernières nouvelles de Lire et faire Lire National

Quelques propositions très intéressantes…

 

Webconférence autour de la littérature préado avec les Frères Lévêque, le 24 juin à 10h 

Tom et Nathan Lévêque sont des professionnels du livre et des spécialistes de la lecture pré-ado/ado. Ils notamment sont auteurs du livre En quête d’un grand peut-être : guide de littérature ado (http://www.ungrandpeutetre.com/).

Inscriptions : https://forms.gle/LQYPaCicBc6s4QmS9

 

Initiative du département de la Loire-Atlantique : vidéos Booktube

Les bénévoles de Loire-Atlantique ont réalisé des vidéos de présentation de leurs livres jeunesse « coups de coeur » ! Retrouvez ces vidéos sur la chaîne youtube de Lire et faire lire national. : c’est ICI !

 

-> « Je lis… moi non plus », série lancée par le CNL

Le CNL publie le 30 mars 2021 les résultats de son baromètre bisannuel « Les français et la lecture ».
En attendant, savourez chaque semaine quelques pépites puisées dans les archives de l’INA qui illustrent avec humour les liens qu’entretiennent les français avec le livre !

Retrouvez la série sur la chaîne Youtube du CNL ICI >>

0

Printemps des poètes : Visio-rencontre avec le poète Carl Norac

Pour faire écho à nos partenaires du Printemps des poètes et au Prix poésie des lecteurs de Lire et faire lire, Lire et Faire Lire nous propose une visio-rencontre avec le poète Carl Norac, le vendredi 9 avril de 14h30 à 16h30.

Si vous êtes intéressé.e par cette rencontre, qui s’adresse à tous, bénévoles comme coordinateurs.trices, inscrivez-vous ICI : https://forms.gle/mQ8iwne87QTbcL6q7

Pour s’inscrire (voir plus haut) et pour assister à la visio-conférence,
rien de compliqué !!!
Un seul impératif : Il faut que votre ordinateur soit équipé d’une caméra et d’un micro.
Il vous suffira de suivre les instructions qui vous seront envoyées suite à votre inscription.
Un lien vous sera envoyé, avec un identifiant et un mot de passe.
Si vous avez déjà téléchargé Zoom, tout se fera tout seul.
Sinon, vous repérez la phrase « Vous n’avez pas installé le Client Zoom ? Téléchargez maintenant ». Obtempérez, et tout se fera tout seul !
Pour plus de confort, vous pouvez installer Zoom avant le début de la conférence !
0

Conférences de la BNF et du CNLJ

Pour occuper les après-midis pluvieuses d’hiver et les longues soirées   « couvre-feu », quelques conférences du CNLJ (Centre National de Littérature pour la Jeunesse) sur le thème « Culture enfantine et questions de société »

Ne les laissez pas lire !

Rencontre avec Agnès Rosenstiehl, auteure-illustratrice prolifique et créatrice de la série Mimi Cracra, et Katy Couprie, qui a illustré plusieurs dizaines d’ouvrages pour la jeunesse, dont le Dictionnaire fou du corps (2013).

À l’occasion de l’exposition Ne les laissez pas lire ! Polémiques et livres pour enfants, la BnF invite des historiens, des auteurs et des éditeurs à évoquer les conséquences de loi de 1949 sur les publications destinées à la jeunesse.

(Conférence du 15 novembre 2019, animée par Marine Planche, commissaire de l’exposition)

 

Le Livre, le musée et l’enfant

par Ivanne Rialland, Université Paris-Saclay

(conférence du 16 octobre 2020)

Cette conférence se propose d’explorer les liens entre l’objet livre et le musée d’art. Au regard de l’espace muséal, le livre d’art peut se faire « musée imaginaire » et proposer un autre espace d’appréhension de l’art. A l’initiative des musées, notamment, il peut aussi former une antichambre de la visite au musée : guide adapté aux jeunes lecteurs, il s’efforce, contre des a priori réels ou supposés, de rendre le lieu familier et les collections visibles et lisibles, leur ménageant des parcours et des modes d’appréhension d’espaces qui ne sont pas conçus pour eux. Préparation ou prolongation de la rencontre avec l’oeuvre authentique, le livre peut ainsi, à côté des ateliers destinés aux jeunes publics dont sa conception émane parfois, introduire dans l’expérience du musée non seulement une signification, mais aussi une sensorialité paradoxalement plus riche que celle de la visite.

Ivanne Rialland est maîtresse de conférences à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (Université Paris-Saclay). Ses recherches, au sein du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines, portent sur le livre pour enfants sur l’art. Dans ce cadre, elle organise les 9 et 10 décembre 2020 le colloque « Le livre, le musée et l’enfant », en partenariat avec le Musée du Louvre et  l’École du Louvre, avec le soutien de la Fondation des sciences du patrimoine, du CNLJ et de l’université Paris-Saclay.

 

L’enfant et l’expérience de nature. Quel rôle pour la littérature ?

(Conférence du 21 janvier 2020, en partenariat avec la Maison des écrivains et de la littérature, suivie d’une lecture par Marie Desplechin)

Anne-Caroline Prévot est directrice de recherche au CNRS et au Muséum national d’histoire naturelle. Ecologue de formation, elle travaille à l’interface avec la psychologie de la conservation pour comprendre comment de nouvelles expériences de nature pourraient participer aux changements transformatifs majeurs de nos sociétés, vers plus de durabilité. Co-coordinatrice avec Cynthia Fleury du Souci de la nature (2017 editions du CNRS), elle explore depuis 2 ans la place de la création artistique dans la construction collective d’une « culture de nature ».

Au milieu des crises majeures actuelles, sociales et écologiques, la nature continue de se raréfier, tout comme les relations que nous entretenons avec elle ; en particulier, les enfants pratiquent de moins en moins d’activités extérieures. Pourtant, ces expériences de nature sont bénéfiques à tous, au niveau individuel, mais aussi dans la construction de nouvelles relations au monde. La conférence évoquera l’importance pour l’enfant des expériences de nature, réelles ou virtuelles (par le livre ou autres média). Des exemples de recherches menées actuellement donneront des pistes permettant de relier activités artistiques (art vivant et écriture de fiction), expériences de nature et relations aux autres.

Un lien vers la page du CNLJ et de la BNF vous permettra  d’aller écouter d’autres conférences passionnantes telles que

Filles et garçons dans les livres pour la jeunesse : contextes et enjeux

Christiane Connan-Pintado est maître de conférences émérite à l’Université de Bordeaux. Elle a dirigé avec Gilles Béhotéguy les deux ouvrages Etre une fille, un garçon dans la littérature de jeunesse aux Presses Universitaires de Bordeaux.

(conférence du 9 novembre 2018)

La conférence propose de revenir sur l’histoire du livre de jeunesse en tant que littérature adressée, marquée par sa vocation pédagogique, souvent genrée, et portera une attention particulière au tournant des années 1970, marquées par l’émergence des courants féministes. L’édition contemporaine pour la jeunesse se trouve confrontée à des évolutions sociétales qui font débat : l’interrogation portera sur l’influence des études de genre, sur le poids des contextes ainsi que sur les stéréotypes et les disparités qui ont la vie dure.

ou encore

Les parents, acteurs et lecteurs des livres pour la jeunesse

par Francis Marcoin, président de l’Université d’Artois, professeur de langue et littérature françaises, spécialiste de l’histoire du livre pour la jeunesse

(conférence du 7 mars 2014)

« Les parents figurent comme des acteurs essentiels dans les livres adressés à leurs enfants. A ce titre, leur rôle et leur personnalité sont interrogés, voire remis en cause. Ils en sont aussi les lecteurs et les prescripteurs. Mais ils en sont encore et peut-être surtout les destinataires. C’est ce paradoxe, qui rencontre la question aujourd’hui traitée sous le signe du « cross over », que nous nous proposons d’examiner ». 

ainsi que

Jouets, jeux, bonbons dans les livres d’enfants

par Michel Manson, professeur en sciences de l’éducation, Université Paris Nord 13 

Les jeux, les jouets et les bonbons font partie des objets culturels de l’enfance. Ces objets se retrouvent, affleurent la littérature pour la jeunesse. Comment les livres pour enfants rendent-ils compte de la culture d’enfance alors qu’ils sont déjà eux-mêmes objets culturels ? Peut-on parler de transposition culturelle, et si oui, comment l’appréhender ? Quelle est l’image de l’enfant qui se révèle à travers les textes, d’un point de vue littéraire, historique, social et économique ? S’appuyant sur un riche corpus iconographique et littéraire (XVII-XXe siècle), Michel Manson nous invite à explorer et à parcourir de nouvelles pistes de recherche, à l’intercession de deux cultures, celle des adultes et celles des enfants.

Conférence du 21 janvier 2011. Attention, cette rencontre ayant été enregistrée « avec les moyens du bord », les conditions d’écoute ne seront pas forcément optimales. Toutes nos excuses pour ce désagrément. 

La représentation de la différence dans la littérature de jeunesse, entre documentaire et fiction

par Françoise Hache-Bissette, maître de conférence à l’Université Paris-Descartes ; Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC) de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Nous sommes « tous pareils, tous différents », selon le titre d’une exposition de la Cité des sciences et de l’industrie proposée aux 5-12 ans, et pourtant … Les héros « différents », jeunes et vieux, sont nombreux dans la littérature pour la jeunesse. Leur nombre va même croissant; certaines différences physiques, mentales, mais aussi culturelles ou sociales ayant progressivement fait leur apparition dans les livres pour enfants, suivant en cela l’évolution de la société française. Fin des tabous ou surenchère éditoriale dans un univers aujourd’hui fortement concurrentiel ? A côté des ouvrages de fiction, le secteur du documentaire multiplie lui aussi les titres, notamment sur le thème du handicap, physique ou mental. La représentation qui y est donnée de la différence a-t-elle évolué? L’édulcoration est-elle encore de mise, entre pitié et bons sentiments, ou a-t-elle laissé la place à une vision plus réaliste, prélude à une volonté d’intégration et de solidarité active ?

 Conférence du 6 mars 2009 . Attention, cette rencontre ayant été enregistrée « avec les moyens du bord », les conditions d’écoute ne seront pas forcément optimales. Toutes nos excuses pour ce désagrément.

Les représentations du féminin dans l’album contemporain : lieu commun ou espace singulier ?

par Nelly Chabrol-Gagne 

Objet d’apprentissage presque incontournable pour l’enfant-écolier aujourd’hui, l’album participe pleinement à son éducation littéraire, visuelle et… culturelle, voire sociétale. Si nous retenons la question très épineuse des représentations du féminin à l’oeuvre dans l’album contemporain, essayons de voir un peu comment l’album met en scène le féminin et s’il réussit à dépasser les stéréotypes en proposant d’autres discours.

Conférence du 16 mai 2008. Attention, cette rencontre ayant été enregistrée « avec les moyens du bord », les conditions d’écoute ne seront pas forcément optimales. Toutes nos excuses pour ce désagrément.

Et il y en a bien d’autres encore !

0

Garder le lien…

Des suggestions de lire et Faire Lire pour nourrir nos réflexions

Conférence « La littérature jeunesse a-t-elle un genre » ?

L’université Rennes 2 a organisé une table ronde sur le thème « La littérature jeunesse a-t-elle un genre ? », avec Jessie Magana, autrice jeunesse, éditrice indépendante et directrice de collection chez Talents Hauts Éditions, et Ayla Saura de la Librairie La Nuit des temps à Rennes.

Vous pouvez retrouver ici l’intégralité de cette table ronde de cette conférence.

La fabrique du livre jeunesse : Gaëtan Doremus

Comment écrit-on pour les tout-petits ? Comment capter leur attention, s’adresser à eux, leur « parler », alors même qu’ils ne maîtrisent pas encore l’usage du langage ? Gaëtan Dorémus évoque son cheminement d’auteur pour les plus jeunes dans cette interview à Télérama.

A découvrir ici

0

Tutoriels

Pour les nouveaux lecteurs, et aussi pour les anciens qui auraient envie de revoir certaines vidéos, un petit récapitulatif de tous les tutoriels proposés par Lire et Faire Lire national.

D’abord, un nouveau tuto, bien dans l’actualité :

N°18 : Lire à voix haute … avec un masque

Tutos n°1, 2, 3 et 4

N°1 : Préparer sa séance de lecture

N°2 : Comment choisir un livre pour ma séance de lecture

N°3 : La lecture à voix haute

N°4 : Gérer un groupe d’enfants

Tutos n° 5, 6, 7, 8

N°5 : Participer à des lectures événementielles

N°6 : Lire aux tout-petits

N°7 : Lire aux 3-6 ans

N°8 : Intervenir selon les lieux

N°9 : Lire de la poésie

Tutos n° 10, 11, 12, 13, 14

N°10 : Lire l’album

N°11 : Devenir bénévole

N°12 : Lire aux préadolescents

N°13 : Lire sur les temps de loisirs

N°14 : Les bibliothèques, ressources et lieux d’intervention

Tuto n°15: Lutter contre les discriminations

Tuto n°16 : Lire le documentaire

Tuto n°17 : Lire à voix haute des contes

 

 

0

Tutoriel n°17 : Lire à voix haute des contes

Et comme les grands esprits se rencontrent toujours, Lire et Faire Lire nous offre aujourd’hui un nouveau tutoriel : Lire à voix haute des contes…


Dans ce tutoriel, vous apprendrez :
– Quelle est la différence entre lire, raconter et conter
– La définition du conte
– Comment reconnaître un conte « édulcoré »
– Comment se repérer parmi les maisons d’édition et les collections
– Ce qu’est un conte détourné
– Comment lire un conte à voix haute en séance de lecture Lire et faire lire
– Où trouver des ressources sur le conte
Ont participé à ce tutoriel :
– Cécile Cornaglia, coordinatrice nationale, Lire et faire lire
– Praline Gay-Para, conteuse
– Arlette Gayou, bénévole Lire et faire lire dans les Hauts-de-Seine
Ouvrages cités :
– Contes choisis, Charles Perrault, illustrés par Gustave Doré, collection textes classiques, Folio Junior, Gallimard Jeunesse, 2009
– Les trois cheveux d’or du diable, Jacob et Wilhelm Grimm, illustré par Juliette Binet, collection Hors-Série Giboulées, Gallimard Jeunesse, 2015
– Le pompon, du lapin, Praline Gay-Para, illustré par Martine Bourre, Collection A Petits Petons, Didier Jeunesse, 2018
– Le ventre de l’arbre et autres contes d’Afrique de l’Ouest, Hassane Kassi Kouyate, illustré par Joëlle Jolivet, Collection Contes et voix du monde, Didier Jeunesse, 2014
– Chrysopompes de Pompinasse, Alain Gaussel, illustré par Caroline Dall’Ava, Collection Paroles de conteurs, Syros Editions, 2018
– La saga de Gunnlöd, Svava Jakobsdottir, traduit de l’islandais par Régis Boyer, Collection Merveilleux, José Corti, 2003
– Batbout, Praline Gay-Para, illustré par Chen Jiang Hong, collection Mouche, Ecole des loisirs, 2001
– Oddvin, le prince qui vivait dans deux mondes, Franck Prévot, illustré par Régis Lejonc, Editions HongFei Culture, 2018
Ce tutoriel a été réalisé par Prodéine avec le soutien de la Fondation Bouygues Télécom et du Ministère de la Culture.

1

Retour sur un incontournable : le conte.

En janvier 2017, Anne-Marie nous avait proposé une formation sur le conte. En était sorti un « condensé » en 10 points que je vous redonne ici.
En 2017, j’avais également , en lien avec la formation donnée par Anne-Marie réalisé une bibliographie qui comportait tous les albums de contes de notre Bibliothèque. J’ai repris et complété cette biblio, qui s’est considérablement enrichie depuis. (Les albums ajoutés sont en rouge.)
Contes bibli

Le Conte en 10 points

bouton rouge.png   Le conte fait partie de notre patrimoine culturel : il répond au besoin de retrouver ou de se trouver des racines
bouton rouge.png   Le conte est issu de la tradition populaire orale : il n’était pas destiné aux enfants
bouton rouge.png   Le conte touche l’humain et l’universel : ce qui explique ses voyages dans l’espace (différentes versions dans différents pays)    et dans le temps (il est intemporel mais a traversé le temps)
bouton rouge.png  Le conte est fixé par l’écriture  mais la magie du conteur lui redonne sa diversité :  devenir  conteur ne s’improvise pas
bouton rouge.png  Le conte illustré : L’illustration imprègne le récit  .  N’hésitez pas à varier les illustrations d’un même conte.
bouton rouge.png  Les contes merveilleux ne sont qu’une facette du conte . Pour mémoire, existent

  • les contes étiologiques  (pourquoi  , comment)
  • les contes de ruse ou farce
  • les contes de sagesse ou d’avertissement
  • les contes fantastiques
  • les contes philosophiques …etc

bouton rouge.png  Des  grands noms
– Transmetteurs  : Perrault (17 ème), les frères Grimm (19 ème)
Un conte de Grimm très connu : Les Musiciens de la Ville de Brême

– Ecriveurs :   Andersen (19ème)  , Lewis Caroll (19ème), puis Kipling (19ème-20ème) , Daudet, Marcel Aymé   et  modernes tels  Gripari , Dahl, Rodari
bouton-rouge   Des mots qui évoquent le conte :

  •  Légende  autour d’un personnage réel (saint Nicolas)
  •  Épopée : légende écrite en vers   (Roland à Roncevaux)
  •  Mythologie : les héros sont des dieux, demi dieux , pas d’humain ordinaire ; certains récits mythologiques se sont transformés en contes : la boite de Pandorre  et la Barbe bleue

Un conte tiré de la mythologie grecque, lu par Roselyne :
Le Jugement de Midas

  • Contes détournés  : changement d’époque, de lieu, inversion du rôle agresseur /victime, parfois pour faire rire : parodies et pastiches

bouton-rouge  Conte et album : les thématiques « humaines » traitées sont les  mêmes mais  rien d’universel dans l’histoire d’un album qui peut parfois s’appuyer sur un conte  :

  • en le détournant :  Mina, je t’aime, de Patricia Joiret et Xavier Bruyère à l’Ecole des Loisirs (réécriture du Petit Chaperon Rouge)
  • en l’utilisant comme prétexte : Les deux grenouilles à grande bouche, de Pierre Delye et Cécile Hudrisier, chez Didier qui s’appuie à la fois sur l’album La grenouille à grande bouche et sur l’histoire de l’Arche de Noé, ou encore Blanche-Neige et les 77 nains de David Cali.

Peu de titres d’albums  deviennent des classiques et traversent  le siècle.
Le conte offre plus de mise à distance à l’enfant mais souvent sa langue est plus écrite et plus complexe.
bouton-rouge dernier point :
Pour nous, lecteurs :

  •  Racontez avec nos mots  ou lire ce qui est écrit
  •  On peut lire un conte : l’enfant n’en prendra que ce qu’il veut bien
  •  Mieux vaut attendre pour proposer un conte plutôt que d’en donner une version édulcorée.
  • Pour les plus grands : pourquoi ne pas commencer par un détournement pour aborder le « vrai » ?

 
 

0

Rencontre du 21 novembre à Paris

Lire et faire lire a organisé sa journée annuelle le 21 novembre dans le Grand auditorium de la Bibliothèque-nationale-de-France.
Roselyne et Sonja ont assisté à cette rencontre. Comme promis, voici le compte-rendu de cette journée, publiée sur le site de Lire et Faire Lire national.
Rencontre nationale
Vous trouverez ici

  • le dossier qui a été remis à tous les participants et que nous avons affiché lors de la formation :

Dossier participants 2019 VL

  • la note d’intention de la conférence de Régine Detambel : « Du soin à voix haute :L’apport des bénévoles de Lire et faire lire dans la construction des adultes de demain »

Note intention conference R.Detambel
Detambel
 
 
 
 
 

  • le bilan national 2019

Extrait IE1F n43 Bilan national 2019

  • un historique des 20 ans de LFL et, dans le bon sens,  la frise des 20 ans

Extrait IE1F n43 debut 20 ans
Frise 20 ans VF

  • quelques citations d’écrivains qui parlent de LFL

Extrait IE1F n43 mots ecrivains

  • et enfin l’extraordinaire relecture poétique que nous a offerte Bastien Maupomé à la fin de la séance

2019.11.23 Relecture poetique ‘Bastien Maupomé – Lire et Faire Lire – B.N.F.
Bastien Maupomé
Bonne lecture !